Oh No Oh My

Récemment, j’ai commencé à couper dans mes t-shirts de groupe. Ils commençaient à s’accumuler dans la penderie, sans que je ne sache jamais vraiment quoi en faire. Quand j’achète des vinyles, j’ai tendance à acheter un t-shirt avec, qui la plupart du temps s’avère être une forme pour homme, trop large, trop serrée au niveau du col, trop ingrate à porter… Bref, un beau jour j’ai pris mon t-shirt Yo La Tengo, ma paire de ciseau, et malgré la grande valeur sentimentale de cette pièce particulière, j’ai coupé dedans. J’ai taillé le col (j’utilise une assiette pour dessiner la forme du col), fait un petit ourlet pour éviter que ça s’effiloche, retroussé les manches et fait un point à la machine pour que ça tienne. Et depuis, ma vie est meilleure ! J’ai tailladé tous mes t-shirts comme une ado, et je peux de nouveau afficher mes goûts aux personnes très intéressées dans le RER. Dans ce cas précis, je l’ai aussi coupé en bas, pour donner un effet un peu “cropped”, et parce que les t-shirt American Apparel pour homme sont 3 fois trop longs.

*               *               *

Recently, I started cutting all my t-shirts. They were piling up in my wardrobe, and sadly, I never wore any of them. When I buy LPs online, I tend to buy a t-shirt too, and most of the time, it’s men’s sizes and the fitting is horrible. Anyway, one fine morning, I grabbed my favorite Yo La Tengo t-shirt, my scissors, and though this t-shirt meant a lot to me, I started cutting it. I took the collar off (I used a plate to shape a new one), I sewed the borders in, I rolled up the sleeves and sewed them. And I’ve been feeling better since ! I’ve cut off all my t-shirts like a teenager and I can now exhibit my wonderful taste in music again. In the case of my Oh No Oh My shirt, I’ve cut the bottom part too, so it would look cropped.

 

 

 

Speak Your Mind

*